top of page

Pénurie de MP : l'industrie des cosmétiques peut changer la composition de ses produits.

Depuis août 2022, j'ai reçu plus de 170 demandes de renseignements de la part de ma communauté concernant des problèmes d'approvisionnement en matières premières, l'augmentation de l'inflation des coûts et son impact sur leur activité, ainsi que des demandes d'aide générale et de conseils sur ce qu'il convient de faire.

En réponse, je consacre cet article à ces sujets.

Bon lecture !


Dans cet article :



Guerre en Ukraine : la pénurie d'huile de tournesol pousse les savonneries à modifier leurs recettes.

L'Ukraine est le premier exportateur mondial d'huile de tournesol, dont le commerce et la fabrication ont été fortement perturbés par la guerre. Un casse-tête pour les savonneries françaises, obligés de modifier la composition des produits mais, dans certains cas, pas forcément leurs emballages.

A elle seule, l'Ukraine représente 50 % des exportations mondiales d'huile de tournesol, d'après les chiffres de FranceAgriMer.

En 2019, ce produit constituait par ailleurs la moitié de ses exportations vers la France, selon le ministère de l'Agriculture. Désormais, la guerre et les destructions qui font rage dans le pays perturbent les exportations qui transitent majoritairement par la mer Noire. Les prix flambent et l'huile vient à manquer aux industriels.


Quoi faire ?

Face aux difficultés d'approvisionnement des industries cosmétiques (et les savonneries), liées à la crise en Ukraine, la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) a lancé un service permettant aux professionnels de demander une modification temporaire des recettes et une dérogation d'étiquetage. Le nom du ce service destiné aux professionnels est DérogConso.


DérogConso.


Objectif : Répondre aux problèmes d’approvisionnement, liés à la guerre en Ukraine, de certains produits utilisés par les professionnels de l'industrie alimentaire et des cosmétiques.

Ces difficultés impactent, en effet, la production de produits, pour lesquelles l’impression de nouveaux emballages, empêche dans certains cas les entreprises de se conformer pleinement à toutes les exigences en matière d'étiquetage.

Dans ce cadre, des dérogations d’étiquetage sur la composition et la modification temporaire de recette sont possibles afin de permettre la poursuite de la production, à condition que cela n’affecte pas la sécurité des consommateurs, notamment en cas d’allergie.

Comment fonctionne ce service ?


Ce nouveau service permet dans un premier temps aux entreprises de soumettre une demande de dérogation d’étiquetage, via un formulaire dédié. Outre la justification de la demande, la DGCCRF vérifie notamment que l’écart entre la composition effective du produit et son étiquetage n’induit pas un risque pour le consommateur ou ne le prive pas d’une information essentielle sur la qualité d’un produit.

Ces dérogations aux obligations règlementaires d’étiquetage

ne pourront être accordées que sous les quatre conditions cumulatives suivantes :

  • si elles ne mettent pas en danger la sécurité des consommateurs,

  • pour une durée limitée dans le temps (6 mois maximum),

  • en cas de difficultés avérées d’approvisionnement en matières premières,

  • si des conditions minimales d’information des consommateurs, proportionnées aux changements de recette, sont respectées.

Une fois la demande validée, une information à l'attention des consommateurs sur la modification temporaire de recette ou de composition des produits est publiée sur le site web de la DGCCRF.

En complément, un affichage est également mis en place en magasin dans les rayons concernés par les dérogations ainsi qu’à l’entrée et aux caisses.

Les sites de e-commerce procèderont également à l’information des consommateurs pour chaque référence concernée.

Les substitutions envisagées dans les produits cosmétiques, portent uniquement sur des huiles végétales, qui ne contiennent pas d’allergènes règlementés dans les cosmétiques.

En savoir plus : Consulter le site de la DGCCRF

Comment effectuer une demande de dérogation sur DérogConso ?


Les savonneries confrontées à des difficultés d’approvisionnement doivent formuler leurs demandes de dérogation auprès de leur DD(ETS)PP de rattachement via le formulaire en ligne spécialement mis à leur disposition.

En pratique, les demandes sont à adresser par le fabricant, y compris pour les produits d’une marque distributeur. Toutefois, dans le cas particulier d’un fabricant qui confectionnerait uniquement des produits sous marque de distributeur, pour un distributeur particulier, les demandes peuvent être adressées par ce dernier à sa DD(ETS)PP de rattachement.

Accéder au formulaire de demande de dérogation d’étiquetage

Conclusion


Les bénéfices des savonniers ont été fortement affectés par l'augmentation du prix des matières premières, principalement les huiles et graisses naturelles et certains types d'emballages.


Face à l'inflation des coûts, de nombreuses micro-savonneries tentent d'en limiter l'impact en modifiant leurs pratiques et leur recettes. L'optimisation des processus de production et la réinvention de la relation client font partie des solutions.


Si votre entreprise est touchée par l'inflation des coûts et la pénurie de matières premières, il est peut-être temps pour vous d'agir.


  1. Analysez vos procédures d'opératoire pour identifier les possibilités de réduction des coûts, par exemple en réduisant les déchets de matériaux, en améliorant la rotation des stocks de matières premières, en particulier pour les huiles végétales qui sont sensibles à l'oxydation... Vous pourriez être en mesure de fabriquer les produits à un coût moindre.

  2. Pensez à modifier temporairement votre recette sans avoir à soumettre à nouveau votre DIP pour approbation. Prenez conseil et profitez du service de DérogConso.

  3. Discutez avec vos concurrents locaux pour convenir de la mise en place d'un système communautaire d'achat en gros afin de réduire les coûts.

  4. Augmenter vos prix peut être impossible si vous vendez le même produit à des détaillants ou même directement aux consommateurs. Vous pourriez même être contraint de baisser vos prix ! La solution consiste souvent à développer de nouvelles versions de vos produits clés :

  • Si vous vendez aux consommateurs, trouvez une source d'insatisfaction concernant les produits existants (envoyez un questionnaire sur les produits à vos clients actuels) et trouvez un moyen de l'éviter.

  • Si vous vendez aux entreprises, renseignez-vous sur leurs besoins et trouvez un moyen de leur apporter plus de valeur, généralement par le biais d'une ou plusieurs nouvelles fonctionnalités.

Malheureusement, ces problèmes sont là pour rester. La guerre entre la Russie et l'Ukraine, la hausse des prix des produits de base, les conséquences des perturbations de la chaîne d'approvisionnement et des politiques économiques expansionnistes, le resserrement des marchés du travail et le programme de développement durable sont autant de facteurs d'incertitude sur les marchés et d'inflation.


À cela s'ajoute la demande croissante des grandes économies et des économies en développement, tandis que le protectionnisme commercial et le changement climatique créent également des risques pour la chaîne d'approvisionnement, augmentent les coûts et contribuent à la volatilité des prix.


Cependant, ce sont les entreprises qui regardent au-delà du court terme pour sécuriser habilement les approvisionnements, renégocier pour accepter des majorations de prix plus faibles, et maintenir la capacité de livraison qui ont une opportunité incroyable. Elles peuvent profiter de ce moment pour gagner des parts de marché sur leurs concurrents cette année, et au-delà, et seront finalement plus rentables.


La augmentation des prix des matières premières affecte-t-elle votre entreprise ?

Quelles mesures prenez-vous pour les combattre ?

Faites-le moi savoir dans les commentaires, s'il vous plaît.

32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
</