top of page

LES CHIFFRES À CONNAÎTRE SUR LA SAVONNERIE EN FRANCE
Source : 
https://modelesdebusinessplan.com/blogs/infos/chiffres-savonnerie

Natural Soap Bars

Le savon artisanal revient en force depuis ces trois dernières années.

 

En remplacement du gel douche ou du shampoing et vendu en pain, à la découpe ou encore en vrac, il a rapidement reconquis le cœur des Français.

 

Avec l’essor du bio et des produits naturels, le savon a rapidement gagné des parts de marché dans l’industrie des produits d’hygiène et de beauté.

Outre les géants du secteur, de nouvelles PME ont commencé à lancer leurs produits.

Euros

151,1 MILLIONS D’EUROS DE CHIFFRE D’AFFAIRES

 

Les savons liquides restent de loin les produits les plus porteurs du marché de l’hygiène et du bien-être. Au 2 janvier 2022, ils représentaient la plus grande part du marché avec un chiffre d’affaires de 151,1 millions d’euros. Selon d’Emergen Research, le marché global du savon était de près de 36,61 milliards USD en 2021, avec un TAC de 5,8 % sur la période 2022-2027. Le savon bio gagne également en croissance et devrait enregistrer un TAC de 7,2 % sur la même période.

Notons que l’Europe est le plus grand marché pour ce segment. Les consommateurs en Europe se préoccupent plus de leur santé et de leur hygiène, ce qui vient ainsi doper la demande en termes de savo
ns biologiques.


Sources : LSALook TravelsMordor Intelligence

Soaps

850 TONNES DE SAVONS PRODUITES PAR AN

Près de 850 000 tonnes de savons sont produites annuellement en Europe. La France se place notamment à la 3e place des pays producteurs derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne. À eux trois, ils concentrent plus de 90 % du marché européen. À l’échelle européenne, la consommation de savon est évaluée à près de 890 millions de dollars.

Outre les savons traditionnels, les savons liquides gagnent en croissance. 71 % des Français utilisent quotidiennement du savon liquide tandis que 45 % utilisent du savon solide. 36 % d’entre eux affirment d’ailleurs en utiliser plus régulièrement depuis 2020.

Source : Etudes et Analyses

Paying at the Store

7,5 % DES FRANÇAIS ACHÈTENT DU COSMÉTIQUE SOLIDE

Selon Kantar, 7,5 % des Français auraient acheté du cosmétique solide au moins une fois dans l’année en 2021. Pour comparaison, le pourcentage n’était que de 1 % en 2019. Entre novembre 2021 et octobre 2022, le chiffre d’affaires de la cosmétique solide s’élève à près de 85,5 millions d’euros.

Le savon représente plus de 83,4 % des parts de marché tandis que les produits solides pour les cheveux représentent 13 % du marché et les produits pour visage, 2,1 %. Si on exclut les savons, le marché est porté par les produits capillaires. En cause, les autres catégories ne sont pas encore très présentes en GMS (bain/douche, déodorant, rasage).


Source : Premium Beauty

Colorful Soaps

32 % DES FRANÇAIS ONT RÉDUIT LEUR BUDGET POUR LES PRODUITS D’HYGIÈNE ET DE BEAUTÉ

En 2022, les consommateurs français ont relativement limité leurs dépenses en matière de produits d’hygiène et de beauté par manque de budget. D’après les chiffres partagés par Idealo, les produits pour le bain ont été les plus vendus sur les quatre premiers mois de l’année avec une hausse de 7 %. Idem pour les produits d’hygiène féminine. Les soins dentaires (4 %), les produits capillaires (3 %) ont également enregistré une légère hausse.

Selon les résultats de l’étude menée par Ipsos pour l’Observatoire E. Leclerc des Nouvelles Consommations en 2022, 32 % ont ainsi réduit leur budget pour les produits d’hygiène et de beauté. 28 % font l’impasse sur les soins du quotidien tandis que 1 sur 6 n'utiliserait plus certains des produits d’hygiène essentiels.

Source : Midi Libre

Image by Erick Larregui

20 % DES MÉNAGES LES PLUS MODESTES ONT RENONCÉ AU SAVON

Toujours selon l’étude menée par Ipsos pour l’Observatoire E. Leclerc des Nouvelles Consommations en 2022, 11 % des Français auraient été contraints de renoncer au savon. La précarité touche surtout les ménages les plus modestes puisque 14 % ont par ailleurs renoncé au déodorant, 13 % au shampoing et 12 % à la dentifrice. Chez les moins de 35 ans, 19 % n’utilisent plus de dentifrices, de serviettes et de tampons tandis que 18 % n’utiliseraient plus de savon.

Les ménages ayant des revenus annuels de moins de 15 000 € sont 27 % à ne plus utiliser de shampoing. 24 % d’entre eux n’utilisent plus de déodorant tandis que 20 % ont décidé de ne plus utiliser de savon.

Source : 
Midi Libre

Online payment for shopping on e-commerce platforms

L’E-COMMERCE GAGNE +1,6 % DE PART DE MARCHÉ

Selon Kantar, le marché des produits d’hygiène et de beauté atteignait les 10,3 milliards d’euros en 2020, avec un volume stable de 0,6 %. Les dépenses des Français ont, quant à eux, reculé. L’e-commerce s’est démarqué en gagnant 1,6 % de part de marché en volume en 2020. Ce, sur tous les circuits confondus.

Sans surprise, les pure players comme Aroma Zone et les marketplaces telles qu’Amazon restent sur le podium avec plus de 660 000 acheteurs enregistrés sur la période. Les cosmétiques solides continuent de séduire et rien qu’en 2020, un quart des Français en auraient acheté.

Découvrez plus de chiffres (actualisés chaque semestre) dans ce business plan pour une savonnerie.


Source : BFMTV

French Flags

LES MDD REPRÉSENTENT 21,9 % DES VENTES EN GRANDES SURFACES

La France compte parmi les leaders en matière de production de savons et de gels douche. Elle se place en effet à la deuxième place au rang européen, et ce, grâce aux nombreuses PME et grands groupes spécialisés, implantés sur l’ensemble du territoire. Les savons et gels douche contribuent d’ailleurs fortement au chiffre d’affaires des GMS.

Les Marques de distributeurs (MDD) représentaient 21,9 % des ventes en grande surface en 2022. Notons que c’est largement plus par rapport aux marques leaders telles que Le Petit Marseillais qui détient près de 18,2 % des parts de marché en GMS. Il convient également de noter que les acteurs du marché des savons et des gels douche renouvellent régulièrement leurs gammes de produits afin de répondre aux attentes de plus en plus exigeantes des Français.

Source : Made In FR

Soap Store Shelves

UN INVESTISSEMENT GLOBAL DE 120 000 € POUR SE LANCER EN FRANCHISE

Si l’on parle de savon, le savon de Marseille est bien évidemment une référence dans le secteur. Avec plus de 700 références, l’entreprise propose un catalogue des plus étoffés, comptant des savons durs, des savons liquides, etc. Avec plus de 6,5 millions d’euros de chiffre d’affaires, le savon de Marseille fait miroiter une marge brute de 63 % à ses franchisés.

Pour intégrer le réseau, il faut compter avec un apport personnel de 40 000 € et un droit d’entrée de 14 000 €. Avec un investissement global de 120 000 €, il est possible de générer un chiffre d’affaires prévisionnel de 320 000 € après deux ans d’activité.

Source : Observatoire de la Franchise

bottom of page